ArtNews, Programmes

Weekend Objectif Photo sur Museum

A l’occasion du lancement de la nouvelle collection «Photographe» sur Museum, un weekend Objectif Photo avec les deux premiers épisodes de la série sur Lois Greenfield et Anne Geddes, la série Instant décisif, les productions originales de Museum «Francis Meslet, photographe du silence» et «Photographe de terrain», les documentaires «Picasso et Sima, le modeleur d’amitié», «le studio Rouchon», «20 années lumière», «Philippe Bordas, un photographe à poings nus», «Tout peut arriver» et «Claude Nori, un flirt photographique».

Art News et Art Quiz

Museum consacre un weekend spécial à la photographie et dédie ses Arts News et Art Quiz au 8ème art, avec notamment un sujet sur Oliviero Toscani et l’art du scandal à l’occasion de l’exposition « Olivier Toscani : Razza Umana » à l’espace Georges Truffaut de Liège.

Art News : Samedi 28 et Dimanche 29 à 13h00 et 20h00
Art Quiz : Samedi 28 et Dimanche 29 à 13h25 et 20h30

20 années lumières de 2017 – INEDIT

Un reporter-photographe a conservé pendant 20 ans une pellicule de 13 poses sans la développer. Mais aujourd’hui, le temps est venu de rendre à la lumière ces instants du passé… si la pellicule en a conservé la trace. Une enquête sur le sens de ce geste, en même temps qu’une plongée dans l’époque oubliée de l’argentique.

Samedi 28 à 15h00

Instant décisif Production originale Museum / 11 Screen – INEDIT

Une photo, son histoire, son photographe : revivez l’instant décisif de la prise d’un cliché, en compagnie de son auteur. Ce weekend découvrez le travail de Bernard Matussière, André Perlstein, Pierre Terdjman, Denis Rouvre et Ameer Al Halbi.

Bernard Matussière : Samedi 28 à 15h30 et Dimanche 29 à 16h00
Pierre Terdjman, Samedi 28 à 15h45
Denis Rouvre, Samedi 28 à 16h00
André Perlstein, Samedi 28 à 16h15 et Dimanche 29 à 16h15
Ameer Al Halbi, Samedi 28 à 00h00 (-16 ans)

Photographe de terrain Production originale Museum / 11 Screen, 2017 – INEDIT

Pour un photographe, couvrir une manifestation peut s’avérer difficile. Rapidité, réactivité, capacité d’observation sont autant de qualités indispensable à cette pratique.

Samedi 28 à 16h30

Studio Rouchon, l’instantané de l’élégance de Jacques Viallon, 2012 – INEDIT

Niché au coeur du Ve arrondissement de Paris, le Studio photographique Rouchon est unique en son genre : qualité de l’écoute et de l’accueil, nombre de studios, production, retouche. Mais ce qui lui donne son caractère, c’est son créateur Jacques Rouchon. En retraçant la carrière de ce photographe exceptionnel, tant par ses qualités humaines que par son regard sur le monde et la mode, se dessine une histoire de famille. Les récits de son épouse, de son fils et de son petit-fils, l’actuel directeur du Studio, lèvent le voile sur un trésor : les photographies de Jacques Rouchon.

Samedi 28 à 17h00

Philippe Bordas, un photographe à poings nus de Franck Landron, 2012

Ce documentaire nous expose les photographies de Philippe Bordas en Afrique, là où il travaille. A travers son travail, l’auteur veut faire ressortir le côté positif de ce continent. La série de photographies portent sur les jeunes boxeurs sélectionnés pour les Jeux Olympiques, ou encore les chasseurs de l’Afrique de l’Ouest et enfin sur Bruly Bouabré qui le premier fait le voyage en sens inverse et traduit Freud en langue malienne.

Samedi 28 à 18h00

Francis Meslet, photographe du silence Production originale de Museum / 11 Screen – INEDIT

Francis Meslet parcourt le monde à ses heures perdues, à la recherche de lieux abandonnés, sanctuaires sur lesquels le temps s’est arrêté après que l’homme en ait volontairement ou non refermé les portes. Il en ramène des images saisissantes, capsules temporelles témoignant d‘un univers parallèle propice à l’évasion de l’esprit et à l’interrogation…

Samedi 28 à 19h00

Tout peut arriver de Ralk Kampe, 2016

Gilbert Garcin est un photographe internationalement reconnu. Né à Marseille, il mène une vie tranquille de commerçant lorsqu’en 1993, à l’âge où la plupart des gens pensent à la retraite, il trouve sa vocation. À 65 ans, il révèle sa vraie nature. Il devient alors un homme sans âge à travers son double «Mister G», une personnalité vraiment inclassable racontant des histoires et illustrant ses rêves. Le film suit ce «jeune» artiste pendant 5 ans et pour la première fois, le photographe révèle ses méthodes et parle de son parcours atypique.

Samedi 28 à 21h00 et Dimanche 29 à 14h00 et 22h30

Picasso et Sima, le modeleur d’amitié de Christian Tran, 2009

En 1946, Picasso retrouve la Méditerranée avec Françoise Gilot, sa compagne. Pendant deux mois et demi, à la fin de l’été, Picasso travaille dans une salle du château Grimaldi à Antibes. Michel Sima, sculpteur et photographe lui a trouvé cet atelier et à la demande du peintre, il photographie jour après jour le travail en cours et la vie quotidienne.
Un vent de liberté souffle sur les oeuvres de Picasso autant que sur l’oeuvre photographique de Sima. Avec rien comme matériaux pour peindre ou photographier, cette aventure humaine va transformer l’espace du château Grimaldi en atelier puis en musée ouvert aux regards de tous.

Samedi 28 à 22h00 et Dimanche 29 à 15h00 et 23h30

Claude Nori, un flirt photographique de Franck Landron, 2012

Claude Nori est le photographe du bonheur. Il immortalise les instants de sa vie, les femmes qu’il croise pour un instant, ou pour la vie. Il ne cherche pas à faire des photos, il les fait. «Flirt photographique», à l’image des vacances à l’italienne. Editeur rebelle, il crée les éditions «Contrejour» en 1975, et devient une référence en signant les premiers livres de Jeanloup Sieff, Bernard Plossu, Sebastiao Salgado, Guy Le Querrec, Pierre et Gilles, Luc Choquer…, et en publiant les plus belles monographies de photographes classiques (Willy Ronis, Robert Doisneau, Edouard Boubat). C’est le portrait de cet homme aux mille facettes que nous allons vous faire découvrir.

Claude Nori Dimanche 29 à 17h00