ArtNews

110 bougies à souffler avec Tex Avery

110 ça se fête !

Aujourd’hui la rédac rend hommage à celui qui a bercé notre enfance.
Celui dont on a gardé les cassettes sans moyen de les lire.
Celui qui nous a fait aimer les lapins farceurs, les canards survoltés et les chiens tristes :

Tex Avery !

Bien qu’il ait disparu en 1980 à l’âge de 72 ans, il ne cesse d’inspirer les cinéastes, dessinateurs et publicitaires. Alors pour souffler ensemble ses 110 bougies, revoyons la liste de ses meilleurs personnages qui ont vu le jour grâce aux studios Universal, Warner Bros et Metro Goldwyn-Mayer.

Bugs Bunny – 1940

Bugs Bunny est connu pour son caractère farceur et sa phrase préférée : « Quoi d’neuf docteur ? »
Conçu par Tex Avery et Bob Clampett, il devient rapidement la personnalité la plus représentée et même la mascotte de la compagnie Warner Bros.

Daffy Duck – 1937

Un cheveu sur la langue, un caractère de merde cochon, tout le monde connaît notre canard.
À la fois meilleur ami et pire ennemi de Bugs Bunny, il contraste avec les gentils personnages déjà existants comme Mickey Mouse et Popeye.

Droopy – 1943

Voilà encore un personnage bien différent des autres.
Avec sa petite tête triste et son air désabusé, Droopy est capable de se sortir de n’importe quelle situation.
Il le dit lui-même : « Vous savez quoi ? Je suis le héros ! »

Egghead et Elmer Fudd -1937

Un chasseur sachant chasser sans son chien et un bon chasseur. (Même à écrire elle est compliquée celle là ! )
Elmer est donc l’exception qui confirme la règle.
Essayant sans relâche de capturer Daffy Duck et Bugs Bunny, on s’attache rapidement à ce chasseur vegan qui pleure la mort de ses proies.

Wolfie ou le Loup – 1943

À l’époque, ce n’est pas le personnage le plus utilisé car les autres cartoons cartonnent (joli jeu de mots).
C’est lorsque Tex Avery collabore avec le studio Metro-Goldwyn-Mayer que le personnage refait son apparition. Il devient alors une parodie anti-nazi dans « Blitz Wolf » ou il incarne le rôle du méchant, violent, hypocrite…
Alors qu’il est détesté de tous, on lui découvre une nouvelle personnalité dans les année 1943, celle du séducteur.
Il tombe amoureux de Red, (la pin-up des années 40-50) ainsi le personnage si mal aimé, gagne un eu humanité.

Beaucoup d’autres personnages imaginés par Tax Avery mériteraient leur place dans notre article.

Mais étant donné qu’il y a un grand soleil dehors et que Michel a ramené sa luge, il est l’heure pour nous d’aller voir le monde.