ArtNews

Joaquín Sorolla y Bastida : Le coup de foudre des parisiens.

Par ce beau temps, la rédac de Museum a envie de voyage.
Alors embarquez dans notre train à la conquête de l’Espagne !

Aujourd’hui, découvrons Joaquín Sorolla y Bastida.

Joaquin Sorolla Y Bastida

Los Pescadores Valencianos – Joaquin Sorolla Y Bastida

en 1863 à Valence, Sorolla est aujourd’hui connu pour ses scènes de genre, entre réalisme et lyrisme mais aussi pour ses scènes de plage.
Fils aîné d’un marchand, lui et sa sœur se retrouvent orphelins en août 1865 lors d’une épidémie de choléra.

Joaquin Sorolla Y Bastida

Pêcheuses, 1911
Joaquin Sorolla Y Bastida

D’abord formé dans sa ville natale par Francisco Pradilla y Ortiz, il passe ensuite par Madrid pour étudier les chefs d’œuvres du musée Prado, il développe son style et sa technique à Rome pour finir à Paris.
C’est à cette époque qu’il est influencé par les impressionnistes. Il laisse de côté son naturalisme et la représentation de misère sociale et ajoute de la couleur et de la lumière à ses tableaux.

Joaquin Sorolla Y Bastida

Promenade au bord de la mer, 1909 Joaquin Sorolla y Bastida

Son passage à Paris ne passe pas inaperçu,
Dès sa première exposition universelle à Paris en 1900, il reçoit la médaille d’honneur et est nommé chevalier de la Légion d’honneur ! (C’est pas n’importe qui le mec.)
En 1906, il organise une exposition à Paris qui rencontre un franc succès !

Joaquin Sorolla Y Bastida

After the bath, Valencia, 1916, Joaquin Sorolla y Bastida

Malheureusement, en 1920, une attaque cérébrale le laisse paralysé. Il meurt trois ans plus tard à Cercedilla, au nord de Madrid.

Heureusement pour nous, ses œuvres sont à découvrir aux Carrières de Lumières jusqu’au 6 janvier 2019 !

Picasso et les maitres espagnols