Découvrir

Les tableaux d’Halloween #5 : Saturne dévorant un de ses fils. OKLM

saturne devorant son fils

On a fait une pause hier avec Wes naman, alors aujourd’hui, on reprend de plus belle avec Goya.

Mais pas n’importe quelle œuvre de notre peintre et graveur espagnol.
Aujourd’hui, on s’arrête sur Saturne dévorant un de ses fils…

Entre l’obscurité de la scène, les yeux de saturne ou le thème abordé… On n’est pas à l’aise devant ce tableau.

Ce tableau ne vous est sûrement pas inconnu.
En effet, il est utilisé de nombreuses fois pour des couvertures de carnet, des livres de poche ou encore dans les manuels scolaires !
On comprend enfin pourquoi les cours d’histoire nous faisaient autant flipper.

C’est un beau matin de l’année 1821 dans sa demeure en Espagne que Francisco Goya, déjà très vieux (il mourra six ans plus tard), illustre le tragique épisode de la mythologie grecque et romaine où Saturne trancha le pénis de son père Ouranos, car il empêchait Gaïa d’accoucher des Titans en la pénétrant sans cesse. (du glamour à l’état pur…)
En vengeance, Ouranos lança une malédiction sur Saturne :
À l’âge adulte, son propre fils se retournera contre lui.
Pour éviter cela, Saturne dévora son enfant.

Quand on vous dit que la vengeance est un plat qui se mange froid. (encore une fois, la rédac est fière de sa blague.)

saturne devorant son fils

Revenons donc au tableau.
La représentation est aussi obscure que l’histoire. Les couleurs sombres, la déformation du visage de Saturne, sa bouche trop grande, ses yeux exorbités et remplient de frayeurs nous traduit aussi bien la peur du père, mais aussi la conviction de faire ce qu’il doit faire.
Faut dire qu’il a sûrement raison, se débarrasser de son fils en le dévorant est sûrement la meilleure des solutions.
L’enfant représenté en corps masculin en modèle réduit rend la scène encore plus repoussante.

saturne devorant son fils

Ce tableau fait partie d’un ensemble d’une quinzaine de fresques de Goya connue sous le nom de « peintures noires ».
On peut alors se demander pourquoi notre artiste réalise une série si troublante… Ce n’est pas dans ses habitudes.
Trois raisons s’offrent à nous :

– Primo, Napoléon est passé en Espagne avec ses troupes, un affrontement contre les républicains qui a causé de nombreux dégâts. Saturne représenterait alors Napoléon.

– Deuzio, l’Église catholique et l’Inquisition pourchassent les autres croyances, représenter la mythologie serait donc une rébellion. Saturne représenterait alors l’Église.

– Tertio, Saturne pourrait représenter le Mal dans le monde. Tout simplement.

Le tableau n’était pas destiné à être exposé. Goya voulait simplement l’accrocher dans ses toilettes.
C’est pourquoi il s’est éloigné des codes de la peinture de l’époque en utilisant des couleurs sombres et des déformations.

Encore une fois, on vous souhaite de faire des jolis rêves et on se dit à demain pour un nouvel article spécial Halloween.