Découvrir

Robert Delaunay

Robert Delaunay

Formes circulaires, soleil, lune

Alalala, la rédac adore quand Museum vous propose des soirées de folie.

Primo, parce que c’est carrément cool d’avoir des exclusivités le week-end.
Deuzio, parce que ça nous permet de faire une semaine à thème.
Et ça, ça bécave.

NB : « Ça bécave », expression utilisée par les moins de 20 ans qui signifie « kiffer »
NB 2 : « Kiffer », expression utilisée par les moins de 30 ans qui signifie « c’est top ! »
NB 3 : « C’est top », expression utilisée par les moins de 40 ans qui signifie « c’est sympathoch’ »
NB 4 : « C’est sympathoch’ », expression utilisée par les plus de 50 ans qui pensent que cette expression fait jeun’s

Et ce weekend, Museum vous propose une soirée Fernand Léger, et pour pas vous spoiler la vie de Fernand léger, on ne va pas vous parler de lui.

Aujourd’hui, parlons des représentant de son mouvement, le cubisme.

« Le cubisme est un mouvement artistique du début du XXe siècle, qui constitue une révolution dans la peinture et la sculpture, et influence également l’architecture, la littérature et la musique. Produites essentiellement dans la région parisienne, les œuvres cubistes représentent des objets analysés, décomposés et ré-assemblés en une composition abstraite, comme si l’artiste multipliait les différents points de vue. Elles partagent également une récurrence des formes géométriques et du thème de la modernité. »
Merci Wiki.

Robert Delaunay

Formes circulaires

On commence donc, tout de suite par Robert Delaunay.

 

Robert Delaunay

Autoportrait

Ce nom vous dit quelque chose ? Et oui, on vous a récemment parlé de sa compagne Sonia Delaunay.

Robert Delaunay (1885-1941) est un peintre français emblématique de la génération avant-gardiste de la première moitié du XXe siècle.
Notre artiste, artisan du mouvement orphique (branche du cubisme), devint célèbre grâce à son travail de réflexion sur l’énergie diffusée par le mouvement continu des couleurs.
Il crée alors de nouveaux langages picturaux comme le simultanéisme.

Robert Delaunay

La ville de Paris

C’est bon ! On a placé nos mots savants !

On peut, maintenant, passer aux choses moins sérieuses !

C’est dans une famille bourgeoise que notre artiste voit le jour. Proche de son oncle Charles Damour, c’est lui qui l’initie à la peinture traditionnelle.
Dès les premiers coups de pinceau, Robert Delaunay se passionne pour les couleurs, il s’exerce alors sur les fleurs du jardin.

Robert Delaunay

La portugaise

C’est pendant le Salon des indépendants de 1906, grâce à son impressionnante collection de monuments de Paris que monsieur se fait repérer.

Robert Delaunay

La Tour Eiffel

 


Trois ans plus tard, sous le beau soleil de printemps, notre beau rencontre sa belle.
(on aime les histoires d’amour, mais vous le savez, si vous avez lu la rencontre d’Olga et Picasso)
Tout de suite le coup de foudre, coup de foudre amoureux mais aussi coup de foudre artistique. Ils deviennent complices dans la peinture, à la recherche d’harmonies picturales nouvelles.

Rythme (I)

Ils deviennent potes avec les artistes surréalistes comme Apollinaire ou encore Cocteau (que du beau monde) et répondent, en parallèle, aux commandes publiques.

Robert Delaunay

Relief-disques

Et voilà, deux artistes complets qui se complètent.
Ils vécurent heureux et eurent… Un enfant. Charles.