Nos artistes

Street artist – Raphaël Fédérici

Vous l’avez remarqué, sauf si vous venez d’arriver, dans ce cas sachez que vous avez du retard, la rédac de Museum vous propose de découvrir chaque jour les artistes de Tac au Tac !
Mais aujourd’hui, on passe du crayon à la bombe pour vous présenter notre street artiste préféré : Raphael Fédérici.

Vous le connaissez sûrement grâce à notre série Sketchbook dont il est le présentateur.

Né en 86, il a toujours été passionné par le dessin. Après des études en arts appliqués puis Design de produit, il enchaîne plusieurs métiers : designer, créateur de mode, directeur artistique publicitaire pour devenir artiste plasticien. Se baladant de ville en ville, une bombe aérosol accrochée à la ceinture, vous le croiserez peut-être réalisant son personnage fétiche, le marin.

Raphaël Fédérici

Raphaël Fédérici – We are artist not vandals – Dimanche 21 janvier à 14h00

Il a joué le jeu du questionnaire, et découvrons ensemble ses réponses :

Quel est votre artiste préféré ? Pourquoi ?

Banksy, pour sa vision et ses messages percutants.

Des collaborations qui restent en tête ?

JR. Projet: « Women Are Heroes » à la Favela Moro (Brasil), en collaboration avec les habitants de la Favela.

Votre support et technique préférée ?

Les murs et la peinture acrylique (au pinceau).

Raphaël Fédérici

Raphaël Fédérici – We are artist not vandals – Dimanche 21 janvier à 14h00

Votre plus grand loupé artistique ?

Avoir misé sur une entreprise de promotion artistique à mes débuts. Je n’y ai perdu que des billes !

Un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans le street art ?

Réfléchir à un bon concept introspectif, et ne pas écouter l’avis des autres.

Quelle est votre vision du street art ?

Il y a l’art qui se passe dans la rue, et le street art. Le street art est une niche de gens souvent très fermés. L’art de rue en revanche est une extension de l’art en atelier, et est accessible à tout le monde. Il y a face ombre et la face lumière de cet art magnifique.

Plutôt du matin ou du soir ?

Matin !

Enfant, que souhaitiez-vous faire ?

Dessinateur !

Raphaël Fédérici

Raphaël Fédérici – We are artist not vandals – Dimanche 21 janvier à 14h00

Une blague pourrie ? (Ou excellente, à vous de voir)

Ribery et son agent sont dans un musée :
Ribery: c’est quoi cette merde?
Agent : c’est un tableau de Picasso
Ribery : et ça, c’est quoi cette merde ?
Agent : c’est un tableau de léonard de vinci
Ribery : Holala, et ça c’est quoi cette grosse merde ?
Agent : c’est un miroir..

Une couleur préférée ?

Brun

Où pouvons-nous vous suivre ?

Instagram ou son site

Si vous étiez un hashtag ?

#Hashtag

Raphaël Fédérici

Raphaël Fédérici – We are artist not vandals – Dimanche 21 janvier à 14h00

Des projets à nous partager ? (Publications, expo…)

Le projet « Excuse my fresque » que je mène à bien sur Miami dès la semaine prochaine :
C’est l’histoire de trois street artistes (moi et Combo et Jaeraymie) qui vont partir aux USA, se confronter au « rêve américain », ou du moins, à ce qu’il en reste. Le projet c’est un « street-trip » d’un mois documenté par une équipe de tournage (ILLART) qui nous mènerait de la Floride à la Californie, en passant par Détroit et New-York, pendant lequel nous allons coller, peindre, bomber nos inspirations artistiques. Nous tenterons d’installer un dialogue interculturel entre la France et les Etats Unis, tout en se confrontant, à chaque fois, à l’accueil local, parfois enthousiaste, peut être hostile et ainsi mesurer toute la relativité de notre démarche artistique dans l’Amérique de Donald Trump..

Un mot à nous dire ?

On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux.

Parce qu’en plus d’être beau gosse et talentueux, le mec est un artiste !
Désolé les filles, il est à nous !

Raphaël Fédérici

Raphaël Fédérici – We are artist not vandals – Dimanche 21 janvier à 14h00