ArtNews, Vidéos

Mouvement CoBrA

À Paris en 1948, naît CoBrA.
Détrompez-vous, ce n’est pas une mafia italienne mais un mouvement artistique qui prône la spontanéité et le hasard.
Un courant qui dénote face à l’art abstrait et le surréalisme très en vogue à l’époque !

CO pour Copenhague BR pour Bruxelles et A pour Amsterdam. L’utilisation des noms de villes de résidence de la plupart des membres-fondateurs. À savoir, Karel Appel, Corneille, Asger Jorn ou encore Constant.

Karel Appel

Karel Appel – People, Birds and Sun – 1954

Asger Jorn

Asger Jorn – Green Ballet – 1960

Constant Anton Nieuwenhuys

Constant Anton Nieuwenhuys – New Babylon – 2014

Guillaume Cornelis Beverloo

Guillaume Cornelis Beverloo – À l’écoute de l’oiseau – 1982

Pour vous préparer au weekend spécial « années 50″, l’équipe d’Art News est allée découvrir l’exposition « CoBrA, la couleur spontanée » au Musée de Tessé au Mans.

À travers plus de 70 œuvres provenant de collections publiques françaises, belges, ainsi que de collections privées, l’exposition s’attache à présenter les spécificités de l’art cobra et à illustrer, à la lumière d’œuvres plus récentes, la persistance de l’esprit cobra qui perdure bien au-delà de 1951, année de la dissolution du groupe.