Découvrir

Miss Tic – Vous reprendrez bien une ligne de poésie ?

Miss Tic

Miss Tic est désormais familière aux parisiens qui croisent ses œuvres tous les jours aux quatre coins de notre belle capitale. Du moins, si ceux-ci arrivent à décrocher leur nez de leur téléphone…

Cette artiste de l’art urbain est née en 1956 sur la butte de Montmartre, le quartier des poètes, des peintres et des prostituées. On retrouve ses racines dans ses œuvres, représentant des femmes hyper-sexualisées accompagnées de jeux de mots et de calembours (Oui, l’équipe Museum utilise le mot calembour !)

Elle perd ses parents très jeune et part s’installer en Californie où elle découvrira le street art qui deviendra son outil d’expression.

Miss Tic

Elle revient en France après un déboire amoureux (et oui, on utilise aussi le mot déboire). Et comme tout bon poète qui se respecte elle se servira de ses sentiments, après la perte de l’être aimé, comme arme d’expression. Armée d’aérosols et de pochoirs, elle utilise les murs de Paris comme toile pour raconter sa vie à qui voudra l’entendre, ou plutôt le voir ! Partageant alors ses désirs, ses ruptures amoureuses, ses travers, ses fantasmes…

 

Miss Tic

 

Pourquoi Miss Tic me direz-vous ? Et bien comme beaucoup d’artistes de son époque tels que Bleck le Rat ou Speedy Graphito, elle puise son inspiration dans la culture BD. Avec cet indice nous sommes sûrs que vous aurez deviné de quel personnage est tiré son pseudo ! Non… ? Il s’agit bien sûr de Miss Tick, la célèbre sorcière du Journal de Mickey qui tente, en vain, de dérober le Sou Fétiche de l’oncle Picsou !

Ses créations, présentes aussi bien dans l’espace urbain que dans les galeries, expriment la liberté avec un subtil mélange de légèreté et de gravité, entre insouciance et provocation.

Miss Tic

 

En 2007, elle a réalisé l’affiche du film « La fille coupée en deux » de Claude Chabrol.

En 2010, elle a illustré les mots de notre belle langue française (comme calembour ou bien déboire) dans le Petit Larousse.

Et pour les fans de mode elle a également travaillé avec de célèbres enseignes de luxe comme Louis Vuitton ou Longchamp.

Alors qui veut un sac Miss Tic ?

Miss Tic

 

Si vous voulez découvrir un autre Street artiste de notre semaine Street art, venez voir Slinkachu ou encore Banksy !