Découvrir

La belle Marilyn dans sa robe de princesse.

Marilyn Monroe

Tous à la queuleuleu, on continue notre chemin vers le weekend spécial photo.

Aujourd’hui on revient sur une photo tant aimée de tous. Particulièrement par les collégiennes qui l’affichent fièrement derrière leur porte de chambre ou les collégiens qui la cachent secrètement sous leur lit.
Nous parlons bien évidemment de celle qui a fasciné des générations entières, Marilyn Monroe.

Fermons les yeux quelques instants et remettons-nous dans le contexte.

Bah, oui, c’est malin, si vous fermez les yeux, vous ne pouvez plus lire.

(attention, vous nous connaissez maintenant, on aime romancer un peu la réalité, vous êtes prévenus).

La nuit est tombée depuis quelques heures maintenant, une foule reste immobile et silencieuse dans la rue. Tous l’attendent, le souffle retenu, il ne faut pas la manquer.

Puis, le bruit régulier de ses talons vient briser ce silence devenu insoutenable.
Au loin, elle apparaît, la belle Marilyn à la chevelure d’or, au bras de Tom Ewell effacé par la beauté de la jeune femme.
Tous la regardent silencieusement, de peur qu’elle ne s’envole.
Dans sa robe blanche, la colombe semble fragile.
Elle est dans son rôle, elle garde la tête haute, elle est fière et belle. Personne ne peut l’atteindre.

Marilyn Monroe
Et voilà que sa robe s’envole, et tourne et danse, emportée par le vent du métro. En même temps qu’elle se soulève, la foule, jusque là silencieuse, se déchaine et accompagne chacune des envolées de la robe par des cris de joie. Il faut dire que cette robe blanche, créée par William Travilla, sied à merveille à notre actrice.
Cette robe blanche qui fascine bien des petites filles aux rêves de princesse.
Celle qui trouva un acheteur en 2011 pour 5,6 millions de dollars.
Celle qui ne trouvera jamais sa place dans ma garde-robe… #tristesse

 

Marilyn Monroe

Parce que pour porter cette robe, il ne suffit pas d’être femme. Il faut être une Marilyn.
On vous l’accorde, il faut aussi un corps de rêve… #Tristessebis
La robe fut pensée pour mettre le sex-appeal de notre belle en avant. Le dos dénudé, les épaules découvertes et la mise en avant de sa poitrine généreuse, la robe de notre actrice a fait fantasmer plus d’un homme.

Pas moins de quatorze reprises pour la scène du film « Sept ans de réflexion ».
Éblouie par les photographes qui n’en perdent pas une miette, et encouragée par les 2 000 à 5 000 spectateurs qui à chaque centimètre de gambette découverte, crient d’allégresse.
Quatorze reprises qui ne seront jamais vues à l’écran. Les cris des fans parasitant les enregistrements, la scène a dû être retournée en studio.
Cependant, cette scène n’est en rien une perte de temps, car elle a conquis le public et a permis un sacré coup de pub.

Marilyn Monroe
Beaucoup de photographes l’entourent, l’un d’eux se nomme Sam Shaw, il réalise le cliché qui fit le tour du monde. Photo que notre belle n’apprécie tant elle trouve ses jambes trop courtes et son visage grimaçant.

C’est à l’âge de 36 ans que la colombe s’envole dans le ciel. 
Loin des yeux, mais près du cœur, la figure de Marilyn fascinera à jamais les petites filles aux robes de princesse, mais aussi les plus grandes et leurs boucles blondes tombant sur leur épaules.

On pense notamment à Lady gaga. Mais c’est beaucoup moins glamour.

Sur ces jolies paroles, il est l’heure pour nous d’aller voir le monde.

On vous dit à demain pour un nouvel article spécial photo !