Découvrir, Insolite

Une œuvre est cachée dans vos toilettes

On vous prévient à l’avance, si vous lisez cet article, la prochaine fois que vous irez faire votre petite (ou grosse – mais restons poli -) commission, vous vous retrouverez face à une œuvre d’art. Si si, Museum vous observe, on connaît vos toilettes, la couleur de votre cuvette, votre qualité de papier toilette…

Bon d’accord, on avoue, c’est faux, on n’est pas des psychopathes non plus.

Sinon, l’œuvre en question, c’est l’urinoir. Retournez le, ajoutez-y votre signature, et ça fera un escargot tout chaud. Enfin non, une œuvre d’art. Avouez vous avez chanté.

urinoir

L’œuvre Fontaine est signée Marcel Duchamp, un plasticien New Yorkais. Elle est datée de l’année 1917, et est considérée comme un ready-made.

Un ready-made, c’est le nom qui sert à désigner les œuvres de Marcel Duchamp. Selon André Breton, ce courant peut se traduire par « préfabriqué ». En effet, la particularité du talent de Duchamp, c’est qu’il ne réalise pas ses œuvres dans leur totalité. Il transforme simplement ce qui existe déjà.

Par exemple, son premier ready-made, intitulé Roue de bicyclette (1913) consiste en une roue de bicyclette (sans blague) fixée sur un tabouret. Une roue et un tabouret qu’il n’a pas construit de lui même mais qu’il a simplement assemblé.

urinoir

 

Duchamp définit quatre critères du ready-made : un créateur décide de faire d’un objet usuel, sorti de son contexte, une œuvre d’art, lui enlevant toute signification. L’observateur lui accorde une nouvelle signification, artistique cette fois. Ce phénomène créé une réaction de la part de l’institution.

En gros : créateur + objet + observateur + réaction = un urinoir qui devient une œuvre d’art.

urinoir

 

Il est vrai que ses œuvres ont fait scandale. La Fontaine a été refusée lors d’une exposition organisée par la Société des artistes indépendants de New-York. Le comité l’a jugeait vulgaire, accusant l’artiste de plagier sur un objet élaboré par un plombier.
Fortiche le plombier, il aurait pu devenir mondialement connu.

urinoir

Le débat continua, encore et encore. Tout ça pour un simple urinoir.

Mais la question s’est en fait posée sur la nature de l’œuvre. L’objet est sorti de son usage et de sa fonction habituelle. Cela a-t-il suffit pour élever cet urinoir au rang d’œuvre d’art ?

urinoir

Il faut croire que oui. Car cette œuvre a notamment donné naissance à l’art conceptuel, qui met l’accent sur l’intelligence cachée dans l’essence même de l’œuvre.

Vous ne regarderez plus jamais vos toilettes de la même manière maintenant.