Découvrir

C’est la rentrée avec Adriaen Van Ostade !

Suite à cette semaine sombre pour des milliers d’enfants, où les tongs ont été rangées au fond du placard pour laisser place aux cartables, la rédac’ a décidé de se mettre dans l’ambiance (ou d’enfoncer le clou à vous de choisir) et vous présente une œuvre d’Adrian Van Ostade, Le Maître d’école.

Adriaen VAN OSTADE, Le Maître d’école, 1662. Musée du Louvre, Paris
Huile sur Bois, 40cm x 33cm

L’œuvre de ce peintre hollandais date d’il y a plus de 400 ans et pourtant elle semble s’accorder parfaitement à l’actualité du jour.

Alors oui, on vous l’accorde, l’aspect assez rustique n’est peut-être pas à rapprocher des écoles de nos jours (quoique…). Mais tout de même, des enfants dissipés, bavards, un vieux maître un peu dépassé par la situation, avouez que cela présente certaines similitudes avec notre époque !

L’œuvre présente une classe d’école (où devrions-nous l’appeler une grange d’école ?) dans la campagne hollandaise. Des enfants sont présents un peu partout, et semblent être de tout âge. Aucun cartable, aucun tableau, aucune tablette tactile à l’horizon ! Seulement les profils d’écoliers semblent correspondre aux écoliers 2.0 ; les premiers de la classe (ou fayots au choix), au premier rang ; les attentifs, que rien ne peut déranger ; et les rêveurs, bien plus attentifs à ce qui se passe à la fenêtre.

Adriaen VAN OSTADE, Le Maître d’école, 1662. Musée du Louvre, Paris
Huile sur Bois, 40cm x 33cm

Mais, en toute honnêteté, le plus rêveur à l’air d’être l’enseignant. Il semble un peu perdu, le regard dans le vide, presque à se demander ce qu’il fait là… (Entre nous, pas sûr qu’il ait obtenu son CAPES du premier coup). Est-il réellement qualifié pour gérer une classe telle que celle-ci ? A-t-il vraiment les compétences pour faire de ces bambins les futurs têtes pensantes de Hollande ? Le mystère reste entier.

Adriaen VAN OSTADE, Le Maître d’école, 1662. Musée du Louvre, Paris
Huile sur Bois, 40cm x 33cm

Alors, même si nous ne saurons jamais si ces enfants ont finalement obtenu leur BEPC mention très bien, l’œuvre de Van Ostade se doit de remonter le moral à tous les élèves d’aujourd’hui. Si votre professeur vous effraie un peu, si vous trouvez vos chaises peu confortables ou si vous vous dites que les journées sont longues à l’école, alors regardez cette peinture et croix de bois, croix de fer si je mens je vais en enfer, vous aimerez tout d’un coup un peu plus l’école !

 

Allez, sur ce, bon courage à tous et puis si vraiment les larmes ne s’arrêtent pas de couler à l’idée de se lever demain matin pour étudier, dites-vous que les vacances c’est seulement dans 40 jours 😉