ArtNews, Découvrir

ZOOM SUR : LA LAITIERE DE JOHANNES VEERMER

Plus la peine maintenant de vous prévenir qu’il est jeudi, et que par conséquent, votre petit « Zoom sur » est arrivé ! Aujourd’hui, il sera question de parler d’un tableau que tout le monde connait, ou du moins qui parle à tout le monde ! Fin du suspense, il s’agit de La Laitière de Johannes Vermeer, réalisé vers 1658.

Johannes Veermer, La Laitière, v.1658, Rijksmuseum, Amsterdam

Avouez que cette jeune femme vêtue de jaune vous rappelle quelque chose ? Allez petit indice, vous l’avez déjà croisée au rayon frais de votre supermarché !

Bon, nous n’allons pas la rabaisser à cela, puisqu’avant d’être une image de marque, La Laitière de Veermer se présente comme un chef d’œuvre de l’Histoire de l’Art, au même rang que la Joconde.

 

1. La Mona Lisa Amstellodamoise

Aujourd’hui, l’œuvre de Veermer est conservée au Rijksmuseum, à Amsterdam et se présente comme l’une des œuvres les plus précieuses du musée. Elle est très souvent comparée à la Joconde de Leonard de Vinci. Pour la petite anecdote, elle est, avec la Joconde et le Cri de Munch, l’une des trois peintures les plus connues au monde (rien que ça ! ). Cela est d’autant plus impressionnant lorsque l’on sait qu’elle mesure  45,5 X 41 cm. Autant vous dire qu’il ne vaut mieux pas être myope pour espérer y voir tous les détails !

Leonard de Vinci, La Joconde, 1503, Musée du Louvre, Paris

 

Edvard Munch, Le cri, 1893, Nasjonalgalleriet, Oslo

 

Au-delà de la popularité, elle est souvent comparée à Mona Lisa pour son attitude. Si la Joconde intrigue par son sourire, la jeune paysanne, elle, intrigue par ses pensées. À qui, à quoi pense-t-elle ? Les deux œuvres sont remplies de mystère, ce qui contribue forcément à leurs succès.

2. Les tuiles de Delft

Vissez vos lunettes sur le nez, sortez les loupes ! Avez-vous remarqué ce petit détail en arrière-plan ? Mais si, là, juste en bas ! Veermer a réalisé une frise en bas du mur, où l’on peut distinguer quelques personnages (rappelons encore que le tableau ne fait que 45,5 cm de haut, et que donc ces petites frises ne doivent pas dépasser les 5 centimètres). Si l’on peut d’abord imaginer que l’artiste a simplement ajouté un petit décor comme si de rien n’était, il n’en est évidemment rien ! Veermer est né à Delft, une ville reconnue à l’époque pour ses poteries vernissées, bleues et blanches. Il fait donc un clin d’œil subtil à ses origines.

3. Qui a osé arracher le poster au mur ??

Vous ne l’aviez pas vu ? Nous non plus, ou du moins pas tout de suite !  Mais en haut à gauche, on peut voir un clou planté au mur. La jeune femme avait-elle accroché au mur un poster de sa rock star préférée ? Y avait -il la photo de son petit ami, (qui semble ne plus l’être du coup) ?

On est peut-être partis un peu loin à la rédac’, on l’admet ! En réalité, Veermer avait d’abord peint un tableau ou une carte au mur, qu’il a ensuite décidé de retirer afin que l’attention de chacun ne soit portée uniquement sur la jeune femme (c’est moins fun, avouez le !)

 

4. À table !

Parlons tout de même d’un sujet important. : Mais que prépare-t-elle ?? Si l’on en croit les spécialistes qui ont étudié le sujet, elle serait en train de nous cuisiner un merveilleux pudding ! En réalité, rien d’étonnant puisque ce met était très répandu en Hollande à l’époque, puisqu’il nécessitait uniquement l’utilisation de pain et de lait. Notons par ailleurs la qualité technique de l’artiste pour mettre en avant les aliments. La miche de pain est très travaillée, réalisée avec de nombreux coups de pinceaux.

5. Prude ou pas prude ?

Toujours à l’instar de la Joconde, la Laitière est perçue comme sage, presque sainte. En effet, par son visage doux et ses vêtements jaunes et bleus, elle a souvent été rapprochée à la Vierge, puisque ces deux couleurs étaient propres à cette dernière. Veermer réalise une image de la laitière presque sacrée.

Johannes Veermer, L’entremetteuse, 1656

Seulement, il a représenté son personnage dans une autre toile et cette fois-ci, elle n’a pas l’air aussi sage… Dans l’œuvre L’entremetteuse, on retrouve une femme vêtue de la même manière, entourée de trois hommes (dont l’un est Veermer himself). On peut facilement dire que l’artiste était quelque peu taquin en représentant deux femmes similaires dans deux situations complétement opposées !

6. Vanille ou chocolat ?

On ne peut pas parler de l’image de la Laitière sans parler de l’image de marque qu’elle est aujourd’hui. Une célèbre marque (ça commence par « Nest » et ça termine par « lé ») s’est servie de l’œuvre de Veermer pour vendre ses yaourts ! On la retrouve même dans les publicités, une vraie star est née ! À quand l’Oscar ?

Extrait de la publicité pour les yaourts « La Laitière »