ArtNews

Joyeux anniversaire Michel-Ange !

Attention, aujourd’hui, on s’attaque à du lourd !

De quoi rafraîchir votre culture générale et vous donner de la répartie pour le prochain repas de famille avec vos grands-parents.

Aujourd’hui, on fait le point sur Michel-ange parce qu’en plus, c’est son anniversaire !

Michel-ange

Michel-ange

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, dit en français, Michel-ange, (avouez que, parfois, le français, ça a du bon), est considéré, avec Léonard de Vinci, comme l’un des maîtres de la Renaissance.

Pour souffler ses bougies, voici notre top 5 de ses œuvres.

David.

David de Michel Ange

David – Michel-ange, entre 1501 et 1504

Produite au début du 16e siècle, la sculpture de David trouve sa place dans tous les manuels d’histoire de l’art.
Il ne fallut pas moins de trois ans à notre artiste pour terminer son chef-d’œuvre de 4,34 mètre de hauteur.

La statue fut placée devant le palazzo Vecchio pour symboliser la détermination d’une jeune république face au tyran. C’est pourquoi, on suppose que les yeux de David regardaient en direction de Rome, comme un avertissement de la confiance des Florentins prêt à se défendre contre les attaques.

Aujourd’hui, notre statue est essentielle à l’histoire de l’art, pourtant, elle ne faillit jamais exister… Agostino di Duccio avait commencé le travail pour l’abandonner au bout de trois ans, c’est Antonio Rossellino qui reprend le projet pour renoncer à son tour.

Pietà

Pièta

Pietà – Michel-ange, entre 1498 et 1499

Si Michel-ange est si connu, c’est qu’il y a une raison.
Toutes les œuvres de notre artiste n’ont cessé de faire parler d’elles. La sculpture de la Pietà n’y fait pas exception.

Michel-ange aborde l’apparition du Christ d’une manière originale et différente des autres œuvres des sculpteurs italiens de l’époque.
Alors que l’œuvre a pour thème la mort, l’artiste en a contourné les clichés : le visage du Christ n’exprime aucune souffrance et celui de la Vierge aucune tristesse. Le corps du Christ n’a ni trace de douleur ni sang.

Michel-ange représente ainsi le fils de Dieu avec dignité.

La Création d’Adam

La création d'Adam

La création d’Adam – Michel-ange, entre 1508 et 1512

Pièce maîtresse du magnifique plafond de la chapelle Sixtine, on ne peut passer à côté de cette œuvre dans notre Top 5 !

l’artiste mit plusieurs années pour finir de compléter cette complexe série de 9 fresques inspirées du livre de la Genèse.

La représentation de Dieu est différente. Habituellement représenté sur son trône, ici, on dit au revoir aux vêtements royaux, Dieu porte une tunique, il s’étire pour atteindre l’homme et s’applique dans sa tâche. Dieu semble alors proche de l’humanité et impliqué dans l’histoire de la Terre. Une représentation qui dénote des autres de l’époque.

Dans les magazines people, on peut trouver des débats interminables sur les couples de stars. Auront-ils des enfants ? Va t’il la tromper ? Pense-t-elle encore à lui ?
Une richesse culturelle, comme vous pouvez vous en douter.
Sachez que des débats similaires s’animent autour de cette fresque.

Qui est la femme aux côtés de Dieu ?
Est-ce la Vierge Marie ? Et l’enfant à sa droite ? Jésus ? Michel-ange annoncerait-il la venue du Christ qui délivrera l’humanité du péché originel d’Adam ?

Ou est-ce Ève ? Anticiperait-elle sur sa propre création ?

Que de questions qui resteront sans réponse.
À la rédac, on aime rêvasser dessus, la tête dans la main, le coude sur la table, et imaginer les théories les plus improbables.

« T’as vu ? Dans la barbe de Dieu, on peut voir le M de Museum, c’est peut-être un signe ? »

Le Jugement Dernier.

Le jugement dernier Michel-ange

Le Jugement dernier – Michel-ange, entre 1536 et 1541

Si vous avez trouvé tous les Charlie des albums « Où est Charlie ? », vous pouvez vous amuser ici.

Le Jugement Dernier est une fresque réalisée par Michel-ange dans la chapelle Sixtine après son travail sur le plafond.
On estime qu’il lui fallut sept ans pour la terminer.

Jésus est au centre, accompagné de sa mère et entouré des saints tenant les instruments de leur martyre.
En bas à gauche, les morts ressuscités que les anges amènent vers le Christ pour être jugés et à droite les damnés, emmenés vers l’enfer.

Michel-ange représente tous les personnages nus, même le Christ, ce qui déplaît fortement. On demande même à Daniele da Volterra de voiler pudiquement les personnages.
Daniele da Volterra portera, après ça, le surnom de « il braghettone« , « porteur de culotte ».

Basilique Saint-Pierre.

La basilique Saint Pierre

La Basilique Saint Pierre – Photo : @ Gary Ullah

Difficile de choisir l’œuvre qui conclura notre Top en beauté ! Pour vous montrer à quel point notre artiste était complet, après la sculpture et la peinture, voici… L’architecture.

Aux côtés de Bramante ou encore Le Bernin, Michel-ange réalise l’édifice religieux du catholicisme le plus important.
Située au Vatican, elle a été construite sous la volonté de Constantin. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et est considérée comme la plus grande conception architecturale de son temps et reste l’un des monuments les plus visités au monde.

 

Il faudrait en écrire des pages et des pages sur notre artiste.
Cependant, c’est l’heure du goûter.

Écrire… ? Gouter… ? Choix difficile.
On revient, on va peser le pour et le contre autour d’un cookie.