ArtNews, Découvrir

PRENEZ VOS MAILLOTS, ON VOUS EMMÈNE À LA MER !

Envie de prendre le large ? Ça tombe bien, Museum vous propose de plonger dans les profondeurs marines à l’occasion de la Journée de la Mer. Qu’elle soit paisible, agitée, bleue turquoise ou grise, du Nord ou du Sud, la mer est un sujet de prédilection chez de nombreux artistes (et on comprend pourquoi !).

Albert Marquet, La Plage de Fécamp, 1906

 

Pour la petite histoire, la mer commence à apparaître dans le monde de l’art à la fin du Moyen-âge. Si l’eau était souvent représentée avant, l’idée même de représenter la mer apparaît plutôt à la fin du 15e, début 16e siècle. Si vous voulez une explication à cette apparition soudaine, elle est très simple ! Avant cette période, les peintures étaient surtout réalisées dans un but religieux et le mer n’avait par conséquent pas vraiment d’apport important.

 

Et puis, un jour (on ne sait pas lequel), les artistes ont vu dans la mer un sujet à développer en peinture, que ce soit pour son aspect esthétique, pour la variété des sujets qu’elle peut entraîner ou pour le travail technique qu’elle nécessite. (en gros, elle s’est imposée comme la Madone des temps modernes !)

 

À la Renaissance, la mode était aux tableaux d’Histoire et même si la religion n’était plus l’unique objet de l’art, elle avait quand même une forte importance. De ce fait, la mer va être utilisée pour illustrer des épisodes bibliques ou historiques. C’est le cas par exemple avec Le Christ dans la Tempête sur la mer de Galilée de Rembrandt (1633) ou avec la Bataille Navale dans le golfe de Naples (1558).

Rembrandt, Le christ dans la tempête sur la mer de Galilée,1633

Pieter Bruegel l’Ancien, Bataille navale dans le golfe de Naples, 1556

De plus, pour une question purement technique (rappelons que les téléphones et les caméras n’existaient pas #angoisse) beaucoup de peintures représentant la mer étaient réalisées dans le but d’informer sur les guerres maritimes qui se font de plus en plus courantes à cette époque. Les peintures comme Navires de guerre néerlandais en difficulté au large de Gibraltar, de Bakhuizen permettaient de relater des faits réels et avaient un rôle presque journalistique.

Ludolf Bakhuizen, Navires de guerre néerlandais en difficulté au large de Gibraltar, 1694

C’est à partir du 19e siècle jusqu’aujourd’hui qu’elle sera peinte pour elle-même, sans personnages, ni histoire, ni guerre, ni Dieux, ni eau. La mer est juste la mer, et ça fait du bien un peu de calme finalement ! Pour beaucoup d’artistes de la fin du 19e siècle et du 20e siècle, elle sera un sujet phare de l’abstraction. Délaissant de plus en plus le pur réalisme, beaucoup vont jouer sur la touche picturale, sur la couleur, sur les aplats de peinture pour représenter la mer. De Courbet à Signac en passant par Monet, ils ont tous travaillé la mer et pour le plaisir, on vous laisse découvrir un petit florilège de tout ça !

 

Courbet, Mer d’automne, 1867

Renoir, La Vague, 1879

Monet, Les falaises d’Etretat, 1885

Kupka, La vague, 1903

Signac, Antibes, Les tours, 1911

Dufy, La baie des anges, 1926