Nos artistes

Street artiste – Jo Di Bona

Après Raphaël Fédéréci, continuons sans plus tarder avec un autre bel homme. En plus, il est aussi street artiste, ça tombe bien !
Aujourd’hui rendez-vous avec Jo Di Bona.

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00

Né en 1975, il commence dès 1988 à graffer sur les murs et les trains.
En 2000 jusqu’en 2012, il devient auteur compositeur et chanteur guitariste du groupe de Pop Rock HOTEL.
Depuis 2013 jusqu’à aujourd’hui, il réalise du Pop Graffiti un peu partout.

Quel est votre artiste préféré ? Pourquoi ?

Kurt Cobain, le Picasso de la musique avec un mélange de douceur et de puissance indescriptible… (et puis ma réponse me permet de mettre 2 artistes, ce qui est plutôt malin de ma part !)

Des collaborations qui restent en tête ?

Avec Lek et Nestor, car c’étaient mes premiers vrais graffs, mes premiers trains et l’adrénaline qui va avec. Plus récemment avec Astro parce que je pensais peindre vite mais c’est un véritable extraterrestre, et Hopare qui est un artiste fabuleux doublé d’une extrême gentillesse et d’une grande modestie.

Votre support et technique préférée ?

Mur + aérosol + colle + affiche = Pop Graffiti !

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00

Votre plus grand loupé artistique ?

Le dernier album avec HOTEL : nous avons bossé comme des dingues, les titres étaient léchés et bien produits et nous avons décidés d’être le 1er groupe à offrir et envoyer par courrier un album physique sur simple demande (ainsi que le libre téléchargement). Résultat, nous en avons offert plus de 15000 mais ni les radios ni la presse n’a relayé notre projet, ça a été un vrai flop… Et aussi la fin de notre groupe !

Un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans le street art ?

Pour rester dans la musique, je vais répondre avec un titre de Nirvana : « Come as you are » Et avec un titre d’Audioslave: « Be yourself »

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00

Quelle est votre vision du street art ?

Je trouve qu’il y a vraiment à boire et à manger, qu’il faudrait diviser le Street Art en plusieurs sous-catégories et le redéfinir… Il y a d’excellents illustrateurs qui font plein de murs très impressionnants, des muralistes dont le travail est assez similaire à de la décoration ou du trompe l’œil avec une technicité très pointue.
Est-ce du « Street Art » parce que c’est peint dehors sur un mur ? Le mur est souvent juste là pour l’exploit technique. Je t’avoue que je suis un peu perdu face à tout ça… C’est comme en musique, le Jazz c’est le Jazz et le Rock le Rock, et je trouve qu’il faudrait une bonne fois établir de vraies catégories dans notre domaine d' »Artistes Urbains »…
Pour moi, si un artiste doit définir le « Street Art » c’est bien Banksy, qui va utiliser son Art dans la Street, et jouer avec. Il va utiliser tout ce qu’il y a dehors pour faire résonner son message et son travail avec la rue. Beaucoup se sont ensuite engouffrés dans cette brèche, mais souvent avec beaucoup moins de pertinence, je trouve.
Le Street Art demande une démarche particulière, une réflexion alors que le Graffiti est plus instinctif, plus brut, avec moins d’humour et plus porté sur un esthétisme des formes et du dynamisme. Il me convient beaucoup plus. Aujourd’hui, tout est catégorisé « Street Art » alors que très peu d’artistes arrivent à faire du « Street Art », et je suis loin d’avoir cette prétention ! C’est pour ça que je me suis mis une étiquette « Pop Graffiti », comme ça, je ne mens pas sur la marchandise !

WHAOU ! Jo di Bona nous offre ici une belle réflexion ! De quoi faire une rédaction pour le bac philo !
Vous avez 4 heures.

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00

Plutôt du matin ou du soir ?

Matin

Enfant, que souhaitiez-vous faire ?

Rock Star, tout simplement !

Une blague pourrie ? (Ou excellente, à vous de voir)

La dernière que m’a racontée ma chérie, comme ça, je n’aurai pas à l’assumer :
C’est un pain au chocolat qui dit à un croissant : « Ahahah t’es tout tordu !! »
Et le croissant lui répond : « oui mais moi, j’ai pas la merde au cul ! »

Une couleur préférée ?

Rose

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00

Où pouvons-nous vous suivre (Réseaux sociaux) ?

Instagram et Facebook

Si vous étiez un hashtag ?

#peace

Des projets à nous partager ? (Publications, expo…)

Et bien, ma chérie connaît des blagues pourries, mais s’occupe aussi de mon agenda, donc moralité, je ne retiens pas trop les dates et là elle dort, ça m’embête de la réveiller pour lui demander… Alors je vous invite à checker les réseaux sociaux cités un peu plus haut, promis, on partage les trucs cool !

Un mot à nous dire ?

LOVE !

Love sur toi et cœur avec les doigts Jo di Bona !

Jo Di Bona

Jo Di Bona – We are artist not vandals – Samedi 20 janvier à 13h00