Découvrir

Maître incontestable du Kitsch

Jeff Koons

Présentons celui qui n’est plus à présenter : Jeff Koons ! Le maître incontestable du Kitsch.

Né en 1955 dans la grosse pomme, Jeff Koons se découvre, dès son plus jeune âge, une passion et un don pour l’art.

Selon lui c’était le seul domaine dans lequel ses parents le valorisaient un peu… Sa sœur étant meilleure dans toutes les autres disciplines. Il avoue donc plus tard être devenu artiste dans le but d’attirer l’attention de sa famille au détriment de sa sœur. Comme quoi les rivalités entre frères et sœurs c’est vraiment dans TOUTES les familles !

Son père était décorateur, il a donc toujours baigné dans le monde de l’art et surtout des objets d’art. Il dit lui-même : « c’est donc à travers lui que j’ai découvert l’esthétisme et c’est à ses côtés que j’ai appris la couleur et comment différentes combinaisons de couleurs et de surfaces peuvent faire éprouver des émotions extrêmement variées. »

Comme on dit : Tel père, tel fils !

À partir de 1962 il fait des études d’art à Baltimore et à Chicago. Son professeur Ed Paschke l’initiera au Ready-made, inventé par Marcel Duchamp qui utilise des objets de manufacture en temps qu’œuvre d’art.

Comme l’exemple Fontaine, vu dans l’article d’hier :

Jeff Koons

Revenons là où tout a commencé. En 1976 il retourne s’installer à New York mais en tant que trader (oui, on est bien loin des chiens gonflables géants, mais ne vous inquiétez pas on y vient ! )

En parallèle, il élabore son œuvre et plus particulièrement sa première série d’objets appelée « The New » qui présente des aspirateurs flambants neufs enfermés dans des boites en plexiglas, et éclairés par des néons. En 1980 il expose cette installation en vitrine d’un musée d’art contemporain.

Jeff Koons

En 1985 il réalise la série « Equilibrium », des ballons de baskets en suspension dans un aquarium et en 1986, son immanquable « Inflatable Rabbit », un lapin gonflable en inox, donc pas la peine d’essayer de le percer avec une aiguille !

Jeff Koons

En 1991 il se marie avec Cicciolina, une actrice pornographique et politicienne italienne (comme quoi pour faire de la politique il ne faut pas forcement l’ENA). Ensemble ils réaliseront des œuvres provocatrices qui le feront connaître au grand public grâce à la polémique qu’elles entraineront. Par exemple « Made in Heaven », une série où ils se dévoilent, tous deux à moitié nus, dans différentes positions sexuelles.

Jeff Koons

Leur mariage se finira en 1994, 2 ans après la naissance de leur fils.

On espère tous que Junior aura, un jour, autant de talent que son paternel !

Aux yeux de l’artiste sa plus grande réussite est l’exposition qu’il a faite au château de Versailles en 2008. Nous sommes sûrs que Louis XIV aurait adoré avoir un « Balloon Dog » en déco dans la galerie des Glaces.

Jeff Koons

Il a également créé une ligne de sacs pour Louis Vuitton. Bon ok, faut juste attendre les soldes.

Jeff Koons

Jeff Koons a une prédilection pour les objets de tous les jours, la culture populaire et l’enfance. Sous ses mains magiques des objets ordinaires, comme des aspirateurs, deviennent des objets d’art.

Il est considéré comme le digne héritier de Marcel Duchamp et Andy Warhol. En effet, il suit la même problématique « comprendre pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés ».

Nous on trouve que l’élève dépasse presque les maîtres ! Et vous ?

 

Jeff Koons