Nos artistes

Tac au Tac – Jeanne Puchol

Jeanne Puchol publie ses bandes dessinées depuis près de 30 ans, après des études aux arts déco à Paris, elle collabore très vite avec les éditions Futuropolis, présentant une bande dessinée différente, plus adulte, plus intelligente.
Adepte du noir et blanc et sans effet de style, Puchol s’inspire de la réalité quotidienne et conçoit une œuvre profondément personnelle et originale.

Découvrons, sans plus tarder, ses réponses à notre questionnaire !

Jeanne Puchol

Racontez-nous votre parcours en quelques lignes.

Grâce à une adolescence bercée par la lecture de « Pilote », j’ai trouvé dans la bande dessinée une saine alternative aux études scientifiques auxquelles je paraissais vouée. Après mon diplôme de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, j’ai publié mon premier album en 1983 et je n’ai pas arrêté depuis.

Quel est votre artiste préféré ? Pourquoi ?

Nicole Claveloux. Parce que c’est la plus grande. Parce qu’elle a fait des bandes dessinées géniales dans les années 1970, ce que tout le monde semble avoir oublié.

Une citation qui vous guide ?

« L’action calme les nerfs et soulage la conscience » (Hypocrite, l’héroïne de J.C. Forest.

Votre plus grande fierté ?

L’acquisition de quatre de mes planches par le Mémorial de la Shoah.

Une technique de dessin de prédilection ?

Pinceau et encre de Chine.

Jeanne Puchol

Un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans le dessin ?

Lancez-vous, cassez-vous la gueule, recommencez : dessinez, dessinez, dessinez.

Votre dessin animé préféré ?

« Le Conte des contes » de Iouri Norstein

Votre BD préférée ?

« Lune l’envers » de Blutch

Papier ou tablette graphique ?

Papier

Plutôt du matin ou du soir ?

Matin

Enfant, que souhaitiez-vous faire ?

Dessiner les affiches qu’on voyait dans le métro, en particulier celles qui étaient signées Lefor-Openo.

Jeanne Puchol

Une couleur préférée ?

Toutes

Où pouvons-nous vous suivre (réseaux sociaux) ?

Facebook, Site internet

Des projets à nous partager ?

Parution de l’album « Interférences » chez Dargaud, le 12 janvier 2018 ; et de l’album collectif « Féministes ! » Chez Vide Cocagne, le 23 janvier 2018

Un mot à nous dire ?

C’était bien, le Tac au tac, quand est-ce qu’on recommence ?

Jeanne Puchol

Quand vous voulez madame Puchol ! Parce qu’on vous regarderait dessiner pendant des heures !