Nos artistes

Tac au Tac – JeanLouis Tripp

De peur de se faire taper sur les doigts par les autres hommes de Tac au Tac, on ne vous dira pas que notre prochain artiste est de loin le plus beau.

Mais on n’en pense pas moins.

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Jean-Louis Tripp !

JeanLouis Tripp

Jean-Louis Tripp publie ses premières planches à l’âge de 19 ans dans Métal Hurlant. Son premier album, Le Bœuf n’était pas mode (en collaboration avec Marc Barcelo), paraît en 1978, puis vient la période Futuropolis, de 1982 à 1985.

En parallèle, il commence chez Milan la publication des aventures de Jacques Gallard (4 tomes) Parfum d’Afrique, Soviet Zigzag (prix de la presse Angoulême 1987) Zoulou Blues (prix du public Angoulême 1988) et Afrikaans Baazart. En 1989, il interrompt sa production de bande dessinée pour se livrer aux activités artistiques les plus diverses : peinture, sculpture, pièces uniques de mobilier, ainsi que fresques en mosaïques.

Il revient ensuite au dessin par le biais des livres pour enfants (Milan), de l’illustration (Flammarion, Presse Pocket, Milan, Elle, Autrement), et de story-boards. En 2002, il dessine celui du film de Tronchet, le Nouveau Jean-Claude, ainsi que son adaptation en bande dessinée, Pizza Warrior (Drugstore). En 2003, il part au Québec enseigner la bande dessinée à l’Université du Québec en Outaouais et dessine Paroles d’Anges (Glénat).

Il vit à Montréal et, de 2006 à 2014,cosigne Magasin général avec Régis Loisel aux Editions Casterman. (plus d’un million d’exemplaires vendus, la série est en cours d’adaptation pour le grand écran). En 2017, Extases est publié aux éditions Casterman. Depuis 2015, il partage son temps entre les Corbières et Montréal.

Quel est votre artiste préféré ? Pourquoi ?

Question à la con, y’en a trop !

Une citation qui vous guide ?

Question à la con, y’en a trop ! Mais j’en ai mis deux en exergue d’EXTASES.

« J’voudrais pas crever sans avoir mis mon zob dans des coinstots bizarres » et  » Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, il faut l’écrire. » De Jacques Dérida

Vos journées doivent être passionnantes !

Une citation de vous dont vous êtes fier ?

Question à la con, y’en a trop !

Votre plus grande fierté ?

D’être ressorti, jusqu’ici, de tous les trous dans lesquels je suis tombé.

Une technique de dessin de prédilection ?

Le lavis.

Une blague pourrie ? (ou excellente, à vous de voir)

C’est l’histoire d’un chien qui traverse la rue, et… PIF! Le chien… (elle est assez pourrie?)

Elle l’est monsieur Tripp. Cependant, vous avez quelques années de retard niveau blague pourrie.

Votre plus grand loupé artistique ?

Question à la con, y’en a trop !

Un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans le dessin ?

Ne faites ça que si vous n’avez pas le choix.

Votre dessin animé préféré ?

Le voyage de Chihiro de Miyazaki

Votre BD préférée ?

C’est pas fini, les questions à la con ?

Pardon monsieur…

Papier ou tablette graphique ?

Papier, crayon, gomme, plume et encre de chine.

Plutôt du matin ou du soir ?

Matin, matin !

Enfant, que souhaitiez-vous faire ?

Du ski.

Une couleur préférée ?

Rouge

Si vous étiez un hashtag ?

Quelle hache ?

Ici, la blague pourrie démodée s’explique…

Où pouvons-nous vous suivre ?

Facebook

Des projets à nous partager ? (publications, expo…)

Je travaille à la suite d’Extases, et j’en ai encore pour 2 ans…

Vous nous aimez ?

Oui

Nous aussi, on vous aime Monsieur Tripp ! (même si, on vous le rappel, la dernière question était obligatoire et ne proposait qu’une seule réponse…)