Découvrir

Etre une femme, être une peintre – Frida Kahlo

« Au fond de son lit, un macho s’endort… Ne la laisse pas tomber… Etre une femme libérée tu sais c’est pas si facile… », chantait Cookie Dingler.

Cette semaine, nous mettons à l’honneur une artiste peintre par jour. Pour les plus fidèles d’entre vous, vous avez pu découvrir, hier, l’incroyable histoire d’Artemisia Gentileschi. Pour les autres, rattrapez votre retard ici. Et aucune excuse ne sera acceptée.

kahlo

Aujourd’hui, le rendez-vous est tenu avec Frida Kahlo, une artiste mexicaine née en 1907 et morte en 1954. Depuis l’âge de 6 ans, elle souffre de poliomyélite, une maladie infectieuse pouvant entrainer une paralysie des membres inférieurs. Le pied droit de Frida n’atteindra jamais la taille qu’il devait avoir. Cela lui valu son surnom : « Frida la coja », ou « Frida la boiteuse ».

Au début, Frida veut devenir médecin. En 1925, elle est victime d’un accident de bus, un traumatisme responsable de ses futures fausses couches. Elle subit de nombreuses opérations, et est contrainte de porter des corsets en plâtre pendant neuf mois. Frida commence à peindre, et s’inspire de ses expériences.

kahlo

Frida se forme elle même à la peinture, influencée par le réalisme ou le symbolisme. Le miroir placé au dessus de son lit et ses opérations répétées qui l’obligent à rester couchée seront probablement les éléments déclencheurs de ses nombreux autoportraits.

Dans ces œuvres, Frida s’intéresse à l’émancipation des femmes mexicaines (et ça chez Museum, on aime). Elle défend la liberté et le plaisir (et ça chez Museum, on aime encore plus). Elle finit par se lier d’amitié avec Diego Rivera, puis l’épouse. Elle le trompe, il l’a trompe. Bon, leur relation reste passionnée. On ne juge pas.

kahlo

En 1930, Frida et Diego déménagent à San Francisco, l’occasion pour Frida de réaliser Frida Kahlo y Diego Rivera, œuvre inspirée de leur photo de mariage. Ces fausses couches en 1930 et 1932 lui inspirent 2 tableaux, Henry Ford Hospital et Le Lit volant, dans lesquels elle reflète son impression de solitude et d’abandon.

kahlo

Frida finit par être dégoutée des Etats-Unis. Et ça se ressent dans ses tableaux.

En 1933, Diego accepte de rentrer au Mexique avec Frida. Ils accueillent André Breton qui écrit : « l’art de Frida Kahlo de Rivera est un ruban autour d’une bombe ».

A partir de 1938, Frida présente ses œuvres à New York, à Paris, et rencontre Picasso et Kandinsky. On peut aussi tenter de lui demander un autographe. Mais bon on ne promet rien.

kahlo

En 1942, Frida commence à écrire un journal, commentant sa jeunesse et sa vie. Elle est élue membre du Seminario de Cultura Mexicana, et a pour mission d’encourager la diffusion de la culture mexicaine. Frida dirige une classe de peinture à l’académie des Beaux-Arts. Malheureusement, son état de santé l’oblige à subir de nouvelles opérations. Sa jambe droite est amputée. Elle meurt en 1954, touchée par une embolie pulmonaire.

kahlo

L’œuvre de Frida Kahlo comporte 143 peintures dont 55 autoportraits.

Rendez-vous demain pour dévoiler l’art de Sonia Delaunay. Et pour les retardataires, hier c’était Artemisia Gentileschi.