Découvrir

Dans le bleu d’Eugène Jansson.

De qui, de quoi, de quand, allons-nous parler aujourd’hui ?

Après l’artiste norvégien Edvard Munch, partons en Suède, à la découverte d’Eugène Jansson.

Eugene Jansson

© Eugene Jansson Hornsgatan by Night 1902

Eugène Jansson est né Stockolm, en 1862, amoureux de cette ville, il y passa toute sa vie pour y mourir en juin 1915.
Eugène n’est pas un mec que tu peux croiser en soirée ou en Erasmus, il était plutôt casanier et ne voyageait pas beaucoup.
Et bien qu’il n’avait jamais vu les œuvres de Van Gogh, Gauguin ou encore Monet, il est l’un des artistes suédois les plus novateurs de son temps.

Si vous tapez son nom dans Google image, vous constaterez que notre artiste privilégiait le bleu. Si vous êtes daltonien, nous sommes désolés…
Alors que dans sa jeunesse, il ne peignait (presque) que des natures mortes pour gagner sa vie, très vite, il choisit le bleu. Ainsi, il créa son style particulier d’expressionnisme.
Après les natures mortes il passa aux paysages de Stockholm dont il pouvait admirer la beauté de son atelier.

Eugene Jansson

© Eugene Jansson Soluppgang over Staden 1890

C’est maintenant que l’on sort notre plume de poète pour vous mettre dans l’ambiance quelques instants.

La nuit vient de tomber, et dans la pénombre de la plaine, une lumière subsiste encore.
En s’approchant d’elle, on découvre une maison dans les hauteurs de Mariaberget, lentement et silencieusement, approchons-nous de la fenêtre.

Discrètement, observons Eugène Jansson, éclairé à la bougie.
Penché sur son œuvre, l’artiste semble possédé.
La fenêtre entrouverte laisse s’échapper la musique qui enivre notre peintre.
Vous la reconnaissez ? C’est Nocturne de Chopin.
Encore ? Mais n’est-ce pas la même qu’hier ?

Regardez-le, passionné, inspiré. Il est tard, les étoiles sont déjà toutes arrivées. Eugène est inébranlable, imperturbable, pourtant, le public n’accueille pas ses tableaux comme il se doit. Ses tableaux ne se vendent pas, mais Eugène est un passionné, un déterminé, il n’abandonne pas.

Eugene Jansson

© Eugene Jansson – The Outskirts of the Town 1899

 

Quelques années plus tard, Eugène rencontre l’un des hommes les plus riches de Suède, Ernest Thiel qui deviendra son mécène, notre peintre peut désormais se permettre de payer des modèles pour s’exercer à une pratique qu’il admire depuis longtemps, le nu. Il laisse son bleu de côté pour représenter des modèles masculins dans des exercices athlétiques.

Eugene Jansson

© Eugene Jansson Flottans badhus

Eugene Jansson

© Eugene Jansson Atleter 1912

Eugène Jansson, jamais, ne connut le succès qu’il méritait. De nature calme et réservé, il était bien trop souvent considéré comme un homme froid et renfermé. Il passa sa vie avec sa mère et son cadet.
En 1913, sa santé se dégrade et c’est en 1915 que notre artiste s’envole pour le pays des anges.