Découvrir

La Cité Radieuse de La Corbusier

La cité radieuse

Après La Villa Savoye d’hier, aujourd’hui on continue dans les œuvres classées au Patrimoine mondial de l’Unesco de Le Corbusier avec La cité radieuse de Marseille.

Mais à quoi ressemble t’elle ?

La cité radieuse ou « La Maison du fada » pour les intimes, est une résidence édifiée entre 1947 et 1952.

56 mètres de hauteur et 165 mètres de largeur pour 337 appartements, la Cité radieuse, située dans le 8e arrondissement de Marseille, incarne le concept de « village vertical ».
Baptisée par le Corbusier « l’unité d’habitation », elle tente de proposer une nouvelle forme de cité.

Une terrasse sur le toit abrite les bouches d’air sculpturales, une école maternelle, un gymnase, une piste d’athlétisme, un bassin et un auditorium.
Comme souvent dans les réalisations de notre architecte, le bâtiment est construit sur pilotis et sous forme de barre.

Mais pourquoi la cité radieuse ?

En 1947, on sort de la Seconde Guerre mondiale, la France doit se reconstruire et il manque des logements sociaux. C’est donc l’État français qui passe commande auprès de notre artiste.
À l’époque (mais aujourd’hui encore) certains trouvent à redire sur cette construction jugée comme « un cube de béton ». 

C’est en 2016 que la Cité radieuse est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, accompagnée par 16 autres œuvres de Le Corbusier.
En 2013, le gymnase du toit est transformé en lieu d’exposition où vous retrouverez la fondation artistique le MaMo (Marseille Modulor).

Et aujourd’hui elle fait le bonheur des touristes.
Alors qu’on aime ou qu’on n’aime pas, c’est un « must go » comme dirait les Parisiens qui portent la barbe.

Rendez-vous demain pour un nouveau chef-d’œuvre de notre beau gosse à lunettes rondes.
(et on ne parle pas d’Harry Potter).

 

Pour ceux qui n’aime pas lire. Bien que nos articles soient si bien écrits… Voici le Art News de La cité radieuse :