Découvrir, News

Chiharu shiota, spiderwoman

Chiharu shiota

 

Le Havre souffle ses 500 bougies.
Un sacré souffle nous direz-vous.

On vous rappelle que nous faisons un week-end « de la mort qui tue » comme disent les jeunes, spécial le Havre !

Mais nous ne sommes pas les seuls sur le coup, la Havre fête ça dignement avec plein d’installations, d’expositions, évènements…

Chiharu shiota

Aujourd’hui on vous parle de l’installation Accumulation of Power de Chiharu shiota.

Chiharu shiota

Chiharu shiote est une artiste, ou une araignée, on ne sait pas encore, née en 1972 à Osaka. Elle vit aujourd’hui à Berlin.

Elle a même représenté le Japon lors de la 56e édition de la Biennale de Venise en 2015.
Elle a pour particularité d’utiliser du fil tissé, des câbles et des tiges métalliques pour transformer l’espace en une grande toile d’araignée.

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Chiharu shiota

« Au Japon, il est de coutume de recevoir le cordon ombilical dans une petite boîte quand l’enfant naît. Ma mère a celui qui nous reliait et celui qui la reliait à sa propre mère (…) Normalement, le sang est caché dans le corps. Dans mes premières performances et vidéos, je l’ai montré à l’extérieur », explique-t-elle à Andrea Jahn dans son petit livre rouge, An interview with Chiharu Shiota (Kerber, 2016).

Très bien… Chez nous, c’est les dents que les plus courageux gardent dans une petit boite en plastique…

Le tissage de ses œuvres est hypnotisant à regarder.
On vous laisse en juger par vous-même avec cette vidéo :

« Je le vis comme une méditation, un monde parallèle, comme les moines zen des temples japonais qui tracent chaque jour un nouveau jardin de pierres ».

Ce qui est sympathique, c’est qu’en plus de la voir au Havre, vous pouvez aussi la voir au Noorbrabants Museum à

‘s-Hertogenbosch, aux Pays bas. On ne sait jamais, si c’est plus proche pour vous…

Chiharu shiota

Chiharu shiota

Et donc, (oui parce qu’au début on vous parlait de l’installation du Havre)
Chiharu Shiota a créé cette installation dans l’église Saint-Joseph.
Accumulation of Power, et comme on est bilingue, on peut se permettre de traduire :
L’accumulation d’énergie.

Ce tourbillon de fils rouge absorbe, tel un trou noir, l’énergie qui se concentre dans cette église.
En effet, vous n’êtes pas sans savoir, sinon il y a un problème, que les églises sont des lieux de prière, de recueillement de confessions, et même d’amour, un lieu rempli d’énergie spirituelle.

« Dans mon esprit, chacun conserve cette énergie au plus profond de soi. L’église, elle, symbolise un lieu de puissance collective, où se concentrent pensées, vœux, idées et prières.

Le tourbillon en laine rouge incarne ce pouvoir spirituel des personnes passées par l’église, accumulé comme dans une tempête. Sa position au-dessus du prêtre symbolise la puissance intérieure de ces personnes, chaque énergie individuelle venant renforcer l’ensemble ».

Une structure en laine pleine de spiritualité que nous vous conseillons d’aller voir fissa avant le 8 octobre.