Découvrir, Insolite

Bisous, bécots, et autres baisers

On fait un pause dans les voitures parce qu’aujourd’hui, c’est la JOURNÉE INTERNATIONALE DU BAISER ! Youpiii !

On connaît tous la fameuse chanson de Carlos. Big bisous … Big bisous … (chez Museum, on est content de l’avoir en tête pour la journée). Ce qu’on connaît moins en revanche, c’est probablement la représentation du baiser dans la peinture. Et quelle a été la plus belle époque de l’amour ? Le Romantisme bien sur !

Non, les chemises à fleurs n’étaient pas encore tendances. Non, les gens ne portaient pas de bandanas dans les cheveux. Et non, les couleurs flashy n’étaient pas très à la mode. Au XIXème siècle, le Romantisme s’exprimait dans les peintures, la littérature, la musique, la sculpture et même la politique (les dirigeants politiques avaient-ils déjà des liaisons secrètes ?). Le mouvement du romantisme se caractérise par l’expression des sentiments contre la raison, et l’évasion par le rêve. La sensibilité des artistes nous entraine dans un tourbillon de passion et de mélancolie. On commencerait presque à avoir la larmichette aux yeux.

A l’occasion de la journée internationale du baiser, le 06 juillet, on a décidé de vous faire tomber dans le vertige de l’amour avec notre sélection, par ordre chronologique, des meilleurs baisers dans la peinture :

baiser

Jean-Honoré Fragonard, Le baiser à la dérobée, 1788

Ce tableau est la représentation même du libertinage.

baiser

William Dyce, Francesca da Rimini, 1837

Francesca da Rimini est représentée, ici, avec son amant, le frère de son mari. Lorsque son mari découvra sa liaison, il les tua, en les poignardant, alors qu’ils échangèrent un tendre baiser.

On va vraiment finir par pleurer chez Museum …

baiser

Francesco Hayez, Le baiser, 1859

Cette œuvre du romantisme italien, fut l’inspiration de la boite de chocolat « Baci » par la chocolaterie Perugia.

 baiser

Sir Frank Dicksee, Romeo et Juliette, 1884

Reprise du dessin Adieu, adieu, un baiser et je vais descendre, que Dicksee avait réalisé pour la couverture d’une édition spéciale de Roméo et Juliette. Et ensuite, on connait tous la fin.

baiser

Auguste Toulmouche, Le baiser, 1886

Dans ses peintures, Toulmouche déployait toute son imagination pour séduire ou amuser. Auriez vous choisi le jeune homme ou la corbeille de fruits ?

baiser

Henri de Toulouse-Lautrec, Le Baiser, 1892

Dans un tendre baiser, deux prostituées partagent un moment d’amour.

baiser

Edvard Munch, Le Baiser, 1897

L’amour rend aveugle ? Dans cette toile de Munch, le couple fusionne en une seule personne.

baiser

Gustav Klimt, Le baiser, 1908-1909

Oubliez le bouquet de fleurs, cette toile est recouverte de feuilles d’or.

baiser

Chagall, L’anniversaire, 1915

On le sait tous très bien : l’amour donne des ailes ! Dans cette toile, le peintre s’est représenté lui même, retrouvant Bella, son amour de jeunesse.

baiser

René Magritte, Les Amants, 1928

Avons nous besoin de se voir pour s’aimer ? Faut-il vivre caché pour vivre heureux ? On attend vos dissertations avec impatience.

baiser

Banksy, Kissing Coppers

Cette œuvre a été vendue pour 575.000 dollars (un peu moins de 418.000 euros). Et si vous vous demandez toujours qui est Bansky, lisez notre article.