Découvrir, Vidéos

Les animaux célèbres de l’histoire de l’Art

Aujourd’hui revoyons ensemble les animaux les plus connus de l’histoire de l’art.
Ceux que vous avez forcement croisé quelque part. Et si vous ne les connaissez pas, faites semblant, c’est mieux pour vous…

Commençons par les taureaux de la Grotte de Lascaux.

Les animaux célèbrent

La salle dite des taureaux dans la grotte de Lascaux

Vous les avez sûrement déjà vu et revu dans vos manuels d’histoire au collège.
Pour être plus précis, il s’agit là d’aurochs, des animaux préhistoriques disparus.

La grotte de Lascaux est une richesse dont peu réalisent la valeur.
Imaginez-vous il y a environs 18 000 ans, il n’y a pas ce petit magasin ouvert jusqu’à 22h qui vous permet d’acheter en urgence l’ingrédient qu’il vous manquait pour votre recette.
Non, à l’époque, on part à la chasse, qu’il pleuve, vente ou qu’il neige, on part dans l’espoir de trouver un animal pour se nourrir.
Pourtant, alors que le repas du soir n’est pas sûr, les Hommes préhistoriques prennent de leur temps de chasse pour dessiner sur de la pierre.

N’est-ce pas incroyable ? Nous, on ne s’en remet pas.

La Grotte abrite des représentations de félins, de chevaux, de bisons ou autre, dessinés avec beaucoup de détails et sous toutes les coutures.
On a beau se creuser la tête, on en sait trop peu sur les origines et la raison des dessins. Pourquoi ? pour qui ?

Le Rhinocéros de Dürer

 

Les animaux célèbrent

Rhinocéros – Albrecht Dürer
1515

La beauté animale – EXTRAIT from Museum TV on Vimeo.

Albrecht Dürer est mathématicien, graveur et peintre de la Renaissance installé à Nuremberg.
Notre artiste n’a jamais vu la bête en question qui était le premier être vivant aperçu en Europe depuis l’époque romaine.
C’est en 1515 qu’il commence son croquis à la plume pour finir en gravure sur bois.
Il se permet ainsi de jouer avec la peau de l’animal et interprète la description de Valentin Fernand, un imprimeur allemand, et ajoute des écailles, une queue d’éléphant et même une corne de licorne !
Ce dessin eut un succès incroyable. 5 000 impressions ont été faites en Europe et vendues de son vivant.

Le cheval blanc de Gauguin

Les animaux célèbrent

Le cheval blanc – Gauguin
1898 oil on canvas
141 × 91 cm (55.5 × 35.8 in)

On vous a déjà parlé de Gauguin, et de sa vie à Tahiti. C’est là-bas qu’il réalise ce tableau.
Vous vous souvenez du scandale de robe qui est bleue ou noire ou blanche et or ? Et bien, à l’époque, le scandale est (presque) pareil. (On parle bien de scandale, puisqu’à la rédac de Museum, on n’arrive pas à se mettre d’accord…)


En effet, c’est le cheval représenté au milieu qui donne le titre du tableau. Mais pourtant le cheval n’est pas blanc, mais vert.
Gauguin représente la robe du cheval tintée par les reflets de la verdure environnante. Cependant, ce n’est pas au goût du commanditaire qui refuse la toile. Grave erreur, car cette peinture est devenue une icône de l’audace chromatique du 20e siècle.