ArtNews, Vidéos

Andres Serranos au Petit Palais de Paris (VIDÉO)

QUOI ÇA ?

Pas de programmation spéciale ce weekend ?
Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

La bonne nouvelle, c’est que la rédac peut écrire sur ce qu’elle veut !
Et ça tombe bien, car aujourd’hui, on aimerait vous parler d’une dame avec un poulpe sur la tête.
On ne vous parle pas de nos photos de vacances à Berck avec tata Janine, mais bien d’Andres Serranos.

Andres Serrano

Andres Serrano, Octopus Head (Early Works), 1985 © Andres Serrano, Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia Paris / Bruxelles

La bonne nouvelle pour les fainéants, c’est qu’on a bien fait notre travail puisque vous pouvez découvrir l’exposition en vidéo dans Artnews.

Pour les plus courageux, pas de panique, vous savez à quel point la rédac est bavarde.

L’exposition au Petit Palais présente, jusqu’au 14 janvier, Andres Serrano, le photographe américain.
Le concept original de cette exposition vous permettra de renouveler votre regard sur les tableaux.
En effet, le photographe est exposé aux côtés de Courbet, Benjamin Constant ou encore Gustave Doré. Une sélection qu’il a effectuée à partir des anciens tableaux de la collection du musée.
Un dialogue s’installe alors entre les peintures anciennes et son art contemporain.

Mise en garde.

Certaines des œuvres de l’artiste peuvent interpeller, et même parfois choquer.
Avec son travail provocateur, Andres Serrano espère vous rappeler l’oublier et ainsi renouveler votre regard sur les choses.

Andres Serrano

Andres Serrano, Juana Rios Rios, Juana de Cubana,
Fortune Teller (Cuba), 2012 © Andres Serrano, Courtesy de
l’artiste et Galerie Nathalie Obadia Paris / Bruxelles

Andres Serrano

Andres Serrano, Salvator Mundi (Holy Works), 2011
© Andres Serrano, Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie
Obadia Paris / Bruxelles

Andres Serrano

Andres Serrano, The Other Christ (The interpretation of
Dreams), 2001 © Andres Serrano, Collection particulière,
Bruxelles, Belgique.

Andres Serrano

Andres, Serrano, Piss Discus (Immersions), 1988
© Andres Serrano, Courtesy de l’artiste et Galerie
Nathalie Obadia Paris / Bruxelles

 

Bon, il vrai que nos images choisies ne sont pas les plus choquantes… Mais c’est pour vous laisser le plaisir de découvrir les plus incroyables sur place.

Vous avez jusqu’au 14 janvier pour visiter cette exposition au Petit Palais de Paris.
Accrochez-vous, ça va secouer.