Découvrir

Quand la peinture prend une toute autre dimension

Alexa Mead

Depuis toujours, artistes, peintres et photographes (…) ont retranscrit les scènes de vie quotidienne en œuvre d’art. Ainsi, ils créaient une nouvelle réalité, modifiée de leur point de vue.

Aujourd’hui Alexa Mead, artiste américaine de 31 ans, s’emploie à faire l’inverse ! Elle crée l’illusion d’une peinture en 2D. Mais quelle drôle d’idée… Et elle se débrouille super bien !

Elle applique de la peinture acrylique directement sur ses modèles et sur le décor, à large coup de pinceau qui imitent l’apparence de la peinture classique.

Alexa Mead

Mais comment en est t’elle arrivée là ?

Et bien, elle a tout simplement fait des études de sciences politiques… C’est vrai que ce n’est pas très commun comme parcours d’artiste.

Elle a d’abord essayé de peindre les ombres et les reflets de la lumière sur un de ses amis. Et quand elle s’est reculée, elle s’est rendu compte qu’elle avait transformé son pote en peinture !

On se calme, il est toujours en vie !

Alexa Mead

Elle a obtenu son diplôme, mais au lieu de devenir une grande politicienne, elle a décidé de s’installer dans la cave de ses parents et a appris à peindre par elle-même. Oui car, la dernière fois qu’elle avait tenu un pinceau, c’est en SummerCamp quand elle avait 16 ans… Y a de quoi être un peu rouillée en effet…

Elle se penche sur la lumière et l’espace et se différencie des vieux maîtres de la peinture, tout ridés et gâteux ou bien déjà morts.

Elle a commencé à s’entraîner sur de la nourriture. Il paraît que la peinture ne tient pas bien sur un jaune d’œuf ou sur un pamplemousse… Puis elle commença les portraits, mais honteuse de son « atelier-cave de papa et maman » elle s’est entraînée sur elle-même.

Alexa Mead

Son premier modèle était un vieux retraité à qui ça faisait beaucoup rire d’aller se balader dans le métro tout peinturluré.

Alexa Mead

Pour obtenir cette illusion d’optique, elle corrige la luminosité en effaçant les jeux d’ombres et de lumières naturelles. Ses œuvres ont des styles très différents parfois, mais le résultat est toujours le même : un changement de perception des relations spatiales que le spectateur reçoit et interprète. Ainsi, la photo finale ressemble à une peinture à l’huile.

Alexa Mead

Sa renommée est aujourd’hui mondiale. Elle a fait des expositions dans des hauts lieux de l’art comme le Grand Palais de Paris ou la Smithsonian National Portrait Gallery à Washington DC.

Elle a également travaillé pour des enseignes de luxe comme Porsche, Ralph Lauren ou encore Mini Cooper !Alexa Mead

Allez tous en voiture, c’est Bibi qui conduit ! Vroum Vroum!